Shiganè naï – José Montalvo – National Dance Company of Korea

XVMdb72f7b0-2cc7-11e6-a8b9-f4c2adf1191fDanse ce soir à Chaillot pour clôturer cette belle saison.

Création de José Montalvo avec le ballet national de Corée, ballet de danse traditionnelle.

Et quelle émotion que ce mix Asie/Europe, tradition/contemporainéïté (le mot n’existe pas mais il exprime mon ressenti !)

Les 24 danseuses/danseurs sont superbes et souriants. Ils se donnent à fond pendant près d’une heure trente, impressionnant.

Il y a des passages avec des tambours, quelques costumes traditionnels, des éventails, de la vidéo décalée et en final le Boléro magnifique.

J’aime la façon dont Montalvo occupe l’espace sur scène avec toujours même quand tous les danseurs semblent faire la même chose, un détail quelque part qui sublime l’instant…

Je suis totalement sous le charme. Quel beau spectacle. Je n’ai plus de mot 😉

Je ne sais pas s’il y aura une tournée mais si Montalvo passe près de chez vous, n’hésitez pas 😉

José Montalvo joue les explorateurs chorégraphiques et nous convie à sa rencontre avec la National Dance Company of Korea. Un dialogue entre la tradition et la modernité, au titre évocateur Shiganè naï (L’Âge du temps), qui devrait s’enrichir de quelques facéties chères à José Montalvo. Embarquement immédiat !

José Montalvo raconte qu’à la découverte de la National Dance Company of Korea, il a eu un grand éblouissement devant ses danseurs et musiciens, « des interprètes d’exception porteurs d’une technique corporelle et musicale immémoriale ». Créé en 1962, cet ensemble est considéré comme le gardien d’une tradition remise au goût du jour. Son répertoire ne cesse de se développer dans le sens d’une approche actuelle des danses anciennes coréennes au raffinement avéré.

« J’ai ressenti également un profond sentiment d’excitation face à un nouveau territoire chorégraphique où le rapport à l’espace et au temps, très différent du mien, stimulait mon appétit naturel de chorégraphe pour la rencontre avec des techniques corporelles éloignées des miennes », ajoute José Montalvo.

Passé le temps de l’observation, une création va voir le jour, comme un pont entre deux cultures. Pour José Montalvo, il s’agit dès lors de dégager les traits et éléments du langage chorégraphique de la danse traditionnelle coréenne pour rebondir sur le présent. Et le créateur de Don Quichotte du Trocadéro ou de Y Olé ! de naviguer au cœur des couleurs, sons ou formes de ces danses d’ailleurs.

« Comme une fête, avec sa part d’exubérance, d’étrangeté, de poésie, de rire, de sensualité, qui s’arrime d’une manière consciente et inconsciente à la tradition chorégraphique coréenne. » Plus qu’un voyage au long cours, une dérive des sentiments. / Philippe Noisette

Tagué:, , ,

9 réflexions sur “Shiganè naï – José Montalvo – National Dance Company of Korea

  1. coco 18 juin 2016 à 8 h 29 min Reply

    il faut que je renouvelle l experience d une sortie danse ,Ca parait super ,Tu donnes envie ,je vais regarder la programmation du grand theatre de Provence a aix

    Aimé par 1 personne

  2. manika27 18 juin 2016 à 11 h 42 min Reply

    Tu donnes envie c’est il faudrait que je me penche sur les spectacles qui passent par chez nous.

    Aimé par 1 personne

  3. sisoua 18 juin 2016 à 18 h 12 min Reply

    Y Olé pour moi la saison prochaine.
    J’ai déjà vu plusieurs spectacles de Montalvo Hervieux mais jamais de lui seul.
    J’avais été moins surprise les dernières fois et les ai laissés de côté quelques temps pour retrouver de l’enthousiasme et de la nouveauté.
    Je verrai en novembre…

    Aimé par 1 personne

    • mhf le blog 19 juin 2016 à 21 h 44 min Reply

      J’ai bcp aimé Y Olé, je l’ai vu 2 fois 😉 Tu vas te régaler…

      J'aime

  4. […] 17 # Jour 169 : Fin de saison à Chaillot, superbe ballet de […]

    J'aime

  5. Calendrier 14 décembre 2016 | MHF le blog 14 décembre 2016 à 18 h 01 min Reply

    […] Facile non ? Ces ballets sont inoubliables … J’adore. La réponse ici. […]

    J'aime

  6. Best of ’15 : Spectacles | MHF le blog 30 décembre 2016 à 8 h 07 min Reply

    […] avons aimé aussi Yo Gee Ti de Mourad Merzouki, Shiganè naï de Montalvo, Noétic de Sidi Larbi Cherkaoui et Contact de Decouflé. Ce sont un peu les […]

    J'aime

N'hésitez pas à laisser un commentaire :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :