Couleurs de l’incendie de Pierre Lemaitre

J’avais hâte de retrouver Pierre Lemaitre, je ne savais pas qu’il avait parlé de trilogie pour Au revoir là-haut. Il s’agit donc de la suite !

Mais en fait il ne reprend que quelques personnages (on peut donc le lire sans avoir lu le précédent).

Madeleine Péricourt, la fille de et la soeur de… hérite de la fortune familiale, elle vit seule avec son fils Paul. Ce sont les années 30 et la crise financière.

Pas facile d’être une bourgeoise, mère célibataire dans la France des années 30. Madeleine évolue au cours du livre, elle se bat pour son fils, pour leur honneur, pour se venger. En qui avoir confiance ? Comment contrer le complot ?

La conjoncture internationale, le nazisme, l’Italie, l’époque est bien reconstituée notamment à travers le personnage de la cantatrice Solange Gallinato dont Paul est fan.

Je ne veux pas trop dévoiler l’histoire.

L’écriture de Pierre Lemaitre est fluide, le livre se lit malgré les 550 pages. J’ai préféré la seconde partie, le début est un peu lent et les personnages pas forcément sympathiques.

J’attends quand même le retour des polars de Pierre Lemaitre 😉 Même si ce livre est un peu construit comme tel, sans temps mort et avec une dose de suspense.

A lire si vous aimez Pierre Lemaitre…

Février 1927. Le Tout-Paris assiste aux obsèques de Marcel Péricourt. Sa fille, Madeleine, doit prendre la tête de l’empire financier dont elle est l’héritière, mais le destin en décide autrement. Son fils, Paul, d’un geste inattendu et tragique, va placer Madeleine sur le chemin de la ruine et du déclassement. Face à l’adversité des hommes, à la cupidité de son époque, à la corruption de son milieu et à l’ambition de son entourage, Madeleine devra déployer des trésors d’intelligence, d’énergie mais aussi de machiavélisme pour survivre et reconstruire sa vie. Tâche d’autant plus difficile dans une France qui observe, impuissante, les premières couleurs de l’incendie qui va ravager l’Europe.

Tagué:, , , ,

6 réflexions sur “Couleurs de l’incendie de Pierre Lemaitre

  1. isatagada 13 février 2018 à 7 h 36 min Reply

    J’ai moins aimé que le 1er, j’ai trouvé l’histoire un peu légère, je suis restée un peu sur ma faim. Mais il faut dire qu’en matière de vengeance, ma référence c’est Edmond Dantès alors forcément, ça rend exigeant 😀
    En tout cas ça se lit d’une traite et très facilement.
    Je n’ai jamais lu ses polars, je me le note pour plus tard. Bisous !

    Aimé par 1 personne

  2. Matatoune 13 février 2018 à 18 h 50 min Reply

    J’ai bien aimé aussi. Je trouve le portrait de Madeleine époustouflant. Difficile de comparer avec Au revoir là haut. En plus, maintenant pour moi, le film vient grignoter mes souvenirs de lectrice ! Son dernier polar « Trois jours et une nuit » publié il y a un an et demi ou deux était aussi un bon moment de lecture… Bonne fin de journée!

    Aimé par 1 personne

    • mhf le blog 13 février 2018 à 22 h 59 min Reply

      J’ai eu du mal avec Trois jours et une nuit … Quand c’est un enfant au centre de l’histoire, j’ai souvent du mal… Merci

      J'aime

  3. manika27 17 février 2018 à 18 h 49 min Reply

    Il est dans ma PAL ! j’ai hate.

    Aimé par 1 personne

N'hésitez pas à laisser un commentaire :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :