De force de Karine Giebel

Cela fait un moment que je n’avais pas lu de polar de Karine Giebel et je suis contente de l’avoir retrouvée.

Ce n’est peut être pas son meilleur mais l’histoire se tient, les personnages sont intéressants, le suspense, les interrogations, l’angoisse présentes à chaque page.

Maud se fait agresser, Luc la sauve mais ensuite le professeur Reynier, le père de Maud reçoit des menaces. Il embauche Luc comme garde du corps.

Luc découvre une famille complexe menacée par un psychopathe dangereux.

Je ne vous en dit pas plus, quand on commence on ne peut laisser le livre 😉 Suspense…

L’avez vous lu ? Qu’en avez vous pensé ?

Maud Reynier, fille unique d’un chirurgien réputé, est sauvagement attaquée et secourue de justesse par un joggeur. Mais son agresseur n’a qu’une obsession : finir le travail… tandis que le professeur Reynier, défiant la raison, s’obstine à ne pas vouloir prévenir la police. La villa du célèbre médecin, où Maud est enfermée avec ses proches, devient le décor d’un huis clos inquiétant, et les secrets grondent en sourdine. L’ensemble s’accorde, fortissimo, et soudain : quelques fausses notes…
Le temps de l’impunité est révolu.
Le temps des souffrances est venu.

Tagué:, , , , ,

3 réflexions sur “De force de Karine Giebel

  1. iietoiledemerii 15 décembre 2017 à 10 h 32 min Reply

    J’aime bcp les polars … Si seulement j’avais le temps de lire…ma fille a ramène pleins de livres de la médiathèque et je les reluque désespérément

    Aimé par 1 personne

N'hésitez pas à laisser un commentaire :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :