Noé – Malandain Ballet Biarritz – Chaillot

Dernière soirée à Chaillot pour cette belle saison de danse…

Superbe ballet, 22 danseuses, danseurs sur scène, tous au top de la technique et de la célérité.

De très beaux tableaux dans un décor bleu piscine mouvant comme des rideaux de perles. Une fluidité, comme des vagues qui passent d’un danseur à l’autre alors qu’ils sont sur le banc du fond de scène.

La musique Messa di Gloria de Rossini est un peu « plombante » au bout d’un moment, dommage que les choeurs ne soient pas sur scène…

On sent la formation classique derrière chaque pas, mais la modernité est inventive et les mouvements d’ensemble sont superbes, les duos également…

Une belle soirée.

Et si le mythe du déluge et de l’arche de Noé inspirait la danse ? Thierry Malandain relève ce défi et signe avec ce spectacle un hymne à l’humain. Habitué des fresques en mouvement, le chorégraphe installé à Biarritz embarque son petit monde (vingt-deux danseurs tout de même !) dans une odyssée singulière.

Thierry Malandain n’a jamais eu peur de se frotter aux mythes de la danse, qu’elle soit classique ou plus moderne. On lui doit une relecture de Roméo et Juliette et de Cendrillon, ainsi qu’une version très personnelle du Boléro. Ces créations couronnées de succès ont fait les délices de Chaillot et de nombreux pays.

Le style Malandain puise aux sources du langage académique de la danse tout en s’autorisant des détours contemporains. Chez cet homme d’une infinie culture, le ballet est avant tout un organisme vivant, certainement pas un musée. Le Malandain Ballet Biarritz occupe une place à part dans le paysage de la danse en France. Et chacune de ses aventures vient affoler les amateurs friands de néo-classique.

Ce nouvel opus nous invite à suivre Noé, qui « incarne une sorte de rupture dans l’histoire de l’humanité ». Lui et les siens vont repeupler le monde. À moins que Noé ne soit un « être humain collectif montant dans l’arche de lui-même, pour liquider une existence passée et repartir de zéro ». On le voit, les pistes sont nombreuses que la danse va explorer sur la Messa di Gloria de Rossini. Et Thierry Malandain de lancer, non sans humour : « Excepté la colombe, signe d’espérance d’une nouvelle vie, nous n’embarquerons pas l’intégrale des animaux, juste une humanité en mouvement, figure symbolique et dansante de Noé aux rayons d’un soleil nouveau. » / Philippe Noisette

Tagué:, , , ,

Une réflexion sur “Noé – Malandain Ballet Biarritz – Chaillot

  1. […] 19 # Jour 139 : Malandain Ballet Biarritz, très belle danse à […]

    J'aime

N'hésitez pas à laisser un commentaire :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :