Les figures de l’ombre de Theodore Melfi

Un autre film à 4 euros ça ne se refuse pas, vive le Printemps du Cinéma 🙂

J’ai beaucoup aimé ce film. 3 femmes noires dans les années 60 travaillent à la NASA. Elles sont plus que brillantes mais comme femmes déjà ce n’est pas facile, alors noires en plus, elles cumulent les handicaps.

Cependant avec volonté, elles se font une petite place pour vite devenir indispensable à la mise en orbite du premier vol américain habité dans l’espace.

Ces 3 femmes sont exceptionnelles, ce sont des génies des maths, du calcul, de la création de l’informatique, de l’ingénierie… Heureusement quelques « blancs » ont l’esprit un peu plus ouvert et ne voient que leurs immenses capacités. Le film nous montre principalement leur travail, on n’apprend que peu de choses sur leurs vies privées.

Et puis le film montre tout ce qu’imposait la ségrégation, c’était fou quand même et c’est si proche de nous. Ca me révolte…   Ces femmes parmi d’autres ont ouvert la voix vers la reconnaissance et l’égalité. Mais il reste encore beaucoup de travail…

Avez vous vu ce film ? Qu’en avez vous pensé ?

Le pitch de Télérama :

A la fin des années 1960, Katherine Johnson est une brillante mathématicienne. Ses amies Dorothy Vaughn et Mary Jackson aspirent à devenir ingénieures, ce qui est loin d’être évident pour ces femmes afro-américaines. Au plus fort de la conquête spatiale, la Nasa peste de se faire devancer par l’URSS. Elle compte bien envoyer un Américain, John Glenn, dans l’espace. Al Harrison, le chef du programme, engage les jeunes femmes afin qu’elles calculent les trajectoires de la fusée. Elles ont beaucoup de mal à se faire accepter et respecter. Elles peuvent néanmoins compter sur le soutien de Harrison et de l’astronaute John Glenn…

Advertisements

Tagué:, , , , , , , ,

5 réflexions sur “Les figures de l’ombre de Theodore Melfi

  1. eva 21 mars 2017 à 10 h 37 min Reply

    Nous avons vu ce film lors d’une avant-première. Nous (ma fille et moi) avons aimé mais pas totalement, nous étions d’accord sur le fait qu’il y avait des redondances ; toutefois c’est un film à voir car nous découvrons tout un monde, tout le système d’une époque (hélas, ces discriminations existent encore, tu le soulignes toi-même) et c’est très bien interprété. Un poil trop « manichéen », trop carré mais efficace !

    Aimé par 1 personne

  2. gggaelle 21 mars 2017 à 14 h 40 min Reply

    j ai très envie de le voir

    Aimé par 1 personne

  3. […] 19 # Jour 78 : Printemps du cinéma, 2 bons films pour même pas le prix d’un […]

    J'aime

N'hésitez pas à laisser un commentaire :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :