Nous n’avons pas fini de nous aimer de Danielle Mérian et Tania de Montaigne

41mvaul2tjlLivre acheté par hasard et belle surprise.

Un texte fin et engagé, les souvenirs d’une femme avocate, meurtrie par les attentats mais qui garde espoir, qui voit dans l’avenir des promesses d’amour.

Danielle Mérian, nous nous souvenons de sa brève interview au lendemain du 13 novembre. Elle proposait de relire Hemingway. J’ai lu Paris est une fête. Elle avait raison, la fraternité doit rester notre moteur.

On découvre dans ce livre la force de l’engagement, Danielle Mérian est une militante et elle évoque les grands combats du siècle dernier contre la torture, la peine de mort, l’excision et l’action aux côtés des mères de la Place de Mai. Elle nous conte également l’Histoire de sa famille.

« Le mot résister doit toujours se conjuguer au présent » Lucie Aubrac

C’est un joli petit livre porteur d’espoir pour aller vers un monde meilleur. Je vais le prêter à mes garçons.

4ème de couv :
“Le lendemain du 13 novembre, je suis sortie, comme des milliers d’autres, avec une fleur pour les morts. Là, un micro s’est tendu et j’ai dit, simplement, ce en quoi je crois. J’ai dit, Paris est une fête, le roman d’Hemingway, est une belle réponse à Daech. J’ai dit, nous fraterniserons avec cinq millions de musulmans et nous nous battrons contre dix mille barbares. C’est sorti comme ça, c’était l’évidence, la fraternité d’abord.”

D. M.

En 28 secondes d’interview télévisée, instantanément relayées dans le monde entier, Danielle Mérian, 78 ans, est devenue l’incarnation d’un sursaut vital, d’une résistance généreuse aux puissances mortifères qui ont attaqué Paris le 13 novembre 2015.
Avocate, militante infatigable contre la torture, la peine de mort et l’excision, Danielle Mérian raconte son parcours de femme libre. Elle montre que l’engagement est le meilleur moyen de tenir bon face à l’adversité et de reprendre en main notre destin, ensemble, debout, inlassablement.

Tania de Montaigne est romancière et journaliste. On lui doit notamment : Patch (Florent Massot Présente, 2001), Tokyo c’est loin (Flammarion, 2006), Les Caractères sexuels secondaires (Flammarion, 2009) et Toutes les familles ont un secret (Flammarion, 2014). Chez Grasset, elle est l’auteur de Noire (2015), Prix Simone Veil 2015.

Danielle Mérian, 78 ans, avocate et infatigable militante. Au lendemain du 13 novembre, ses propos généreux et son évocation de Paris est une fête le roman d’Hemingway, ont ému des millions d’internautes partout dans le monde.

Tagué:, , , , , ,

4 réflexions sur “Nous n’avons pas fini de nous aimer de Danielle Mérian et Tania de Montaigne

  1. Catherine 14 janvier 2017 à 17 h 47 min Reply

    je n’avais pas entendu parler de ce livre, mais je vais le lire c’est sûr. Merci pour le conseil

    Aimé par 1 personne

  2. manika27 15 janvier 2017 à 11 h 23 min Reply

    Je me suvens de son interview, je ne savais pas qu’elle avait écrit un livre alors merci et bon dimanche

    Aimé par 1 personne

N'hésitez pas à laisser un commentaire :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :