L’homme aux papillons de David Moitet

capture-decran-2016-10-23-a-09-22-37Pas facile de lire en ce moment !
Un livre lu depuis quelques temps mais je n’avais pas encore trouvé le temps de vous en parler.

Auteur découvert au Salon de St Maur, j’ai lu Suicide cellulaire que j’ai bien aimé et Monette m’a prêté celui là.

Il n’y a aucun lien entre les 2 polars.

Un homme est retrouvé mort après avoir été congelé et le meurtrier a laissé une lettre pour le commandant Alex Ablance, jeune flic à la carrière parfaite.

Mais à partir de ce moment tout va se compliquer pour lui…

L’histoire est prenante, l’enquête bien menée, le suspense au rendez vous… Tous les ingrédients d’un bon polar. On a hâte de finir le livre !

Je vous conseille ce jeune auteur fort sympathique 😉

4ème de couv :

Curieux cadavre que cet homme en costume, congelé semble-t-il, une enveloppe à la main ! Et curieux destinataire pour ce morbide courrier… Pour Alex Ablance, commandant à la Brigade Criminelle, rien n’explique que l’assassin s’adresse personnellement à lui. Surtout pas ce poème porteur de vengeance : Mat en quatre coups. Quel rôle peut donc jouer le jeune policier sur cet échiquier : un pion, le roi ? Accusé par son unité, pourchassé par son passé, Ablance n’est pas loin de se sentir le fou dans cette partie…

Tagué:, , ,

2 réflexions sur “L’homme aux papillons de David Moitet

  1. manika27 30 octobre 2016 à 12 h 19 min Reply

    Je ne connais pas mais tu me donnes envie … comme souvent 😉

    Aimé par 1 personne

N'hésitez pas à laisser un commentaire :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :