Toni Erdmann de Maren Ade

toni-erdmann-une-superbe-affiche-pour-le-film-de-maren-ade-en-competition-a-cannes-52027Soirée ciné pour un film allemand surprenant (je suis en totale immersion culture allemande cette année !).

J’avais lu rapidement d’excellent critique et l’excellent accueil à Cannes mais en c’est trompeur.

Ce n’est pas un film drôle, on rit par moment, les situations sont cocasses mais l’ensemble n’est pas drôle, ce n’est pas une comédie.

Un père, l’excellent Peter Simonischek (qui ressemble dans sa façon d’être à Jacques Weber) rend visite à sa fille Inès  (Sandra Hüller, parfaite également). Il sent qu’elle n’est pas heureuse malgré sa belle réussite professionnelle. Il s’immisce donc dans sa vie pour lui redonner le sourire et lui montrer qu’il y a autre chose que son travail…

Il y a beaucoup d’amour et de tendresse dans ce film car même si souvent Inès a limite honte de son père, on sent que sa présence d’une certaine façon la soulage. Le film critique ce monde des affaires et des finances. Ce monde où il est bien difficile de se faire une vraie place en tant que femme.

Le film est long, un peu trop, mais j’ai aimé cet humour décalé, cette tendresse entre 2 êtres que tout sépare même si on ne sait pas comment ils en sont arrivés là.

Allez-y en connaissance de cause, pas pour voir une comédie, et vous ne serez pas déçu.

Le pitch de Télérama :

Ines, quadragénaire, est l’une des brillantes associées d’une société allemande installée à Bucarest. Sa vie bascule quand elle voit débarquer son père, Winfried, sexagénaire excentrique et farceur. L’homme, qui ne s’est jamais trop pris au sérieux, surprend régulièrement sa fille, très investie dans son travail. Winfried s’est par ailleurs créé un personnage, appelé Toni Erdmann, et invente des fictions qu’il impose à sa fille et à son entourage professionnel. Ines est rapidement excédée par ce père qui lui fait honte…

Tagué:, , , , ,

3 réflexions sur “Toni Erdmann de Maren Ade

  1. nanoucz 10 septembre 2016 à 23 h 38 min Reply

    J’ai hésité à aller le voir, j’ai eu peur de sa durée…

    Aimé par 1 personne

  2. #366defiphoto – Semaine #37 | MHF le blog 11 septembre 2016 à 8 h 19 min Reply

    […] 9 # Jour 253 : Soirée ciné en mode allemand, je reconnais certains mots, rien n’est perdu […]

    J'aime

N'hésitez pas à laisser un commentaire :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :