L’homme qui ment de Marc Lavoine

71H3tTUSuLLUn livre prêté par mon amie Monette, on en avait parlé, je ne sais plus trop pourquoi… J’avais envie de le lire.

Je ne suis pas fan de Marc Lavoine chanteur, je crois que je l’aime bien au ciné mais je suis incapable de citer un de ses films, j’ai cependant une bonne image de lui sans savoir pourquoi. Pour moi il a les yeux revolver !

Une jolie découverte, le style est limpide, la narration séduisante…

Il s’agit de son enfance banlieue sud de Paris (pas loin de chez moi) dans les années 70. On retrouve les 4L, Giscard, les sections PC et la CGT, les mobs… L’espoir du début des années 80 qui s’est vite déchiré…

La père, cet homme libre mais qui sème le désordre et la tristesse dans sa famille, la mère, cette femme à qui j’ai envie de dire de se révolter plus vite, des enfants sages et aimants malgré tout…

C’est à la fois léger et profond, ça se lit vite mais j’ai le sentiment d’avoir partagé quelque chose avec le jeune Marc et sa famille 🙂 Parfait pour une journée pluvieuse.

4ème de couv :

Communiste et charmeur, cégétiste et volage : tel était Lulu, mon père. Menteur aussi, un peu, beaucoup, passionnément, pour couvrir ses frasques, mais aussi pour rendre la vie plus belle et inattendue. Lulu avait toujours une grève à organiser ou des affiches à placarder. La nuit venue, il nous embrigadait, ma mère, mon frère et moi, et nous l’aurions suivi au bout du monde en trimballant nos seaux de colle et nos pinceaux. Il nous faisait partager ses rêves, nous étions unis, nous étions heureux. Evidemment, un jour, les lendemains qui chantent se sont réduits à l’achat d’une nouvelle voiture, et Che Guevara a fini imprimé sur un tee-shirt. Le clan allait-il survivre à l’érosion de son idéal et aux aventures amoureuses que Lulu avait de plus en plus de mal à cacher ? Collègues, voisines, amies ; brunes, blondes, rousses : ses goûts étaient éclectiques. Lulu était très ouvert d’esprit. Sans nous en rendre compte, nous avions dansé sur un volcan. L’éruption était inévitable.

Tagué:, , , , , , ,

9 réflexions sur “L’homme qui ment de Marc Lavoine

  1. coco 30 mars 2016 à 7 h 57 min Reply

    merci pour cet article , je vais voir

    Aimé par 1 personne

  2. gggaelle 30 mars 2016 à 8 h 46 min Reply

    j aime bien les livres sur cette époque

    Aimé par 1 personne

  3. Monette* 30 mars 2016 à 10 h 21 min Reply

    je savais bien que ça te plairait 😉

    Aimé par 1 personne

  4. DIDIER CELISET 31 mars 2016 à 9 h 52 min Reply

    A reblogué ceci sur La tentation d'écrire.

    Aimé par 1 personne

  5. Calendrier 3 décembre 2016 | MHF le blog 3 décembre 2016 à 18 h 00 min Reply

    […] réponse est derrière le lien. Et moi j’ai la chanson dans la tête pour la soirée au moins […]

    J'aime

N'hésitez pas à laisser un commentaire :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :