Une dernière danse de Victoria Hislop

51IoX5IJqiL._SX307_BO1,204,203,200_Un livre sur l’Espagne alors que je suis juste à côté, je me suis complètement sentie dans l’ambiance…. Enfin disons que ma lecture a eu une saveur particulière.

Ce livre comme dans L’ïle des oubliés de la même auteure est une histoire de femmes.

Sonia une anglaise se rend à Grenade avec sa meilleure amie pour suivre des cours de danse, sa nouvelle passion. Un matin, elle boit un café dans une petite échoppe et discute avec le vieux serveur qui lui raconte sa jeunesse ou plutôt celle de la famille qui tenant ce café. Il plonge dans ses souvenirs et nous fait revivre les dures heures de la guerre d’Espagne à travers la destinée de la famille Ramirez…. Il raconte la passion de la plus jeune des filles pour la danse flamenco et d’un des fils pour la corrida…

L’écriture est fluide, c’est un peu teinté d’eau de rose mais l’Histoire est bien présente et tellement cruelle…

J’ai beaucoup aimé ce livre même s’il n’est pas parfait (quelques longueurs) et certainement que la guerre est un peu « romancée » mais je l’ai vu aussi comme un hommage au courage des familles espagnoles brisées par la franquisme…

Quand elle arrive à Grenade pour y prendre des cours de danse, Sonia, jeune Londonienne, ne sait rien du passé de la ville. Une conversation avec le patron du café El Barril va la plonger dans la tragique destinée de la famille Ramírez : soixante-dix ans plus tôt vivaient dans ces lieux trois frères aux idéaux opposés, veillant jalousement sur leur sœur, Mercedes, passionnée de flamenco. Tandis que celle-ci tombe amoureuse du guitariste gitan qui l’accompagne, l’Espagne sombre dans la guerre civile. Quel camp chacun va-t-il choisir ? Quels secrets et trahisons vont déchirer la fratrie à jamais ? Happée par ce récit de feu et de sang, Sonia est loin d’imaginer que sa propre existence en sera bouleversée…

Un roman qui mêle avec sa maestria habituelle la petite histoire – un amour impossible – et la Grande Histoire, cruelle et impitoyable. Patrick Williams, Elle.

Un récit haletant, impossible à lâcher. Renaud Baronian, Aujourd’hui en France.

Tagué:, , , , , , , ,

6 réflexions sur “Une dernière danse de Victoria Hislop

  1. Bene 15 août 2015 à 9 h 46 min Reply

    Yep!… Entre les livres de retard, ça me dirait bien! 😘

    Aimé par 1 personne

  2. gggaelle 15 août 2015 à 13 h 34 min Reply

    ah j ai l ile des oubliés dans ma liste aussi 😉

    Aimé par 1 personne

  3. manika 15 août 2015 à 17 h 33 min Reply

    Les critiques sont mitigés pour ce titre alors que « l’ile des oubiés » faisait quasi je irasi donc plutot le premier !

    Aimé par 1 personne

N'hésitez pas à laisser un commentaire :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :